Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Melina n' Mike Around The World
  • Melina n' Mike Around The World
  • : Bonjour a tous! Ici Mel et Mike! En quelques mots, nous avions ce projet chacun de notre cote avant de nous connaitre. Notre rencontre a ete un moteur a ce que nous nous lancions dans cette aventure!!! Quelques annees d economies et deux saisons plus tard, nous essayons de realiser notre reve. En voici le recit...
  • Contact

Actuellement nous sommes...

Pour ceux qui nous suivent encore, nous sommes rentrés en France depuis le 1er Juin, Désolé de ne pas avoir donner de nouvelles avant, mais tellement de choses a faire.

Promis promis nous mettons le blog à jour très très vite.

Recherche

Catégories

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 13:55
20/09/09: Direction Rio, bus-bateau-taxi et on se trouve un hotel dans un quartier pas trop craignos, sous les recommandations d une copine de Mel rencontree a Paraty!!! puis re-bus pour attendre Oumou a l aeroport. Elle aura 2h30 de retard et quand elle arrive enfin, Mel est heureuse tout va bien, que c est bon de la retrouver!!! On dine dans un resto au kilo, typique d ici et dodo nous sommes rinces.


21/09/09:  1er jour a Rio, il ne fait pas beau, alors on se fait une petite ballade decouverte du Centro, Lapa et Santa teresa. Nous commencons par le monument aux morts, (la ville possede beaucoup de merveilles d architecture), et le teatro municipal aux allures d Opera Garnier. Nous continuons par l immeuble Petrobras aux jardins suspendus et persiennes en alu. Puis la confeteria Columbo et enfin le cabinet de lecture Portugais faisant penser aux bibliotheques d Harry Potter.


Apres le quartier des grossistes nous entrons dans le plus authentique quartier de Lapa avec ses antiquaires, ses immeubles debut 19 siecle, ses bars a Samba et ses batiments coloniaux. La catedrale Metropolitana et juste hallucinante, arrondie, majestueuse avec des vitraux de plus de 60 m de haut. La ballade se poursuit par les Arcos de Lapa ou passe le bonde, sorte de vieux tram que nous prenons pour atteindre le Montmartre local, Santa Teresa.


Le Quartier est presque aussi bucolique que celui de Paris et nous offre de jolies vues. Apres quelques empanadas, direction Ipanema, ou la mer est dechainee, et la temperature moins agreable (16 degres). On essaye de se faire un peu de shopping, mais le quartier est trop chic et pas de boutique Havaianas a l horizon. La pluie etant de la partie on se refugie dans un starbuck (qui fait la joie de Oumou) avant de rentrer sous les trombes...



22/09/09: Le ciel est gris mais un peu plus degage qu hier, on part pour Niteroi et son musee d Art Comtemporain. Apres une petite ballade en ferry ont file vers cette sorte de soucoupe volante cree par l architecte Bresilen Oscar Nemeyer. Le batiment surplombe une baie face a Rio et denature odacieusement avec les paysages presque naturels des environs. Le musee est impressionnant d exterieur tout comme d interieur (meme si les expos qu ils contient ne transcendent pas).


De retour dans le Centro, tout le monde est OK pour un Mc Do, est nous empruntons le metro pour nous rendre a Rio Sul, un celebre centre-co. Toujours trop cher, decidement, mais a la sortie le ciel est degage et nous apercevons enfin le Corcovado et son Christ Redempteur. Du coup on se decide pour le Pain de sucre, un des symboles de Rio, que nous atteindrons via un telepherique geant. On s y attendait le panorama est epoustouflant, Coppacabana, Corcovado, les favelas, la ville et toute la baie sont a nos pieds, c est magique!!!


On profite de cet endroit idyllique jusqu a la tombee de la nuit, ou la cite se met a brille de milles lumieres, et retournons dans notre barrio Catete. Diner chez Joaquim et Manuel, resto typique Brasilero avec une bonne grillade et un delicieux "petit gateau" (hein Oumou???)



23/09/09: Debout de bonne heure, nous avons RDV devant le Copacabana Palace pour visiter les Favelas, ces quartiers pauvres de Rio crees au fur et a mesure depuis 1940 par un systeme d invasion. La 1ere est Villa Canoas, l une des plus petites de la ville et aussi une des seules non geree par les seigneurs de la drogue. Seulement 2500 habitants, mais tout de meme eau, electricite, TV et telephone ainsi que le ramassage des poubelles.


Les maisons sont en dur mais chaque etage est different et appartient a un proprietaire distinct. Le rues plus qu etroites ou a peine la lumiere passe et les fils electriques forment un incroyable meli-melo a la limite de la sculpture comtemporaine. Nous visitons ensuite une ecole financee a 80 % par l agence par laquelle nous sommes passes...


Rocinha est la plus grande des favelas de Rio, la 3eme d Amerique Latine  mais aussi la plus coupe gorge, bien qu il semblerait que l on soit plus en securite a l interieur qu a l exterieur. Pas le droit cependant de faire des photos a certains endroits, les soldats des dealeurs observent tout depuis les hauteurs de la cite. Le lieu est une mini-ville mais moins bien reluisant que le centre de Rio. Les constructions les plus precaires se trouvent au sommet. Dernier arret pour acheter un peu d artisanat aux locaux, histoire que notre argent profite un peu...


De retour a Copacabana, shopping-tong et promenade en bord de plage. Apres-midi sieste et notre soiree diner-spectacle au Rio Senarium, un des clubs de Samba les plus celebre, mais aussi un des plus touristique. Le lieu est hors du temps, plus de 2000 objets decorent sols, murs et plafonds. Nous dinons sur un fond de Bosa-nova et apres quelques Caipirinhas servies par notre ami Jean-Louis, nous avons envie de bouger un peu notre popotin. La musique reste trop douce et le mercredi n etant pas un jour de sortie pour les Cariocas, se sera loupe pour ce soir.



24/09/09: Toujours la pluie. On va faire le musee d art moderne mais il n ouvre qu a midi alors on file vers le stade des Fuminenses, l une des equipes de foot de Rio pour chopper nos billets pour dimanche. Nous somme accueillis par un sketch vivant, Leon un re-noi Bresilien qui danse la samba et hurle Moumou a tout bout de champs. Un peu tare mais tres drole.


La mauvaise news est que la billeterie n ouvre qu a 13h , decidement... Retour au musee, edifice interessant par ce qu il contient mais aussi par son architecture.On poursuit par une sieste histoire d etre en forme ce soir. Enfin une churrasqueria authentique avec des serveurs de viandes et leurs brochettes.


Puis retour a Lapa pour des petites caipis, on commence la soiree en faisant la rencontre de 2 bresiliens avec qui on poursuivra la soiree en regardant des danseurs sous les arches, puis on prendra un petit shooter pres d une charriotte prevu a cette effet et on filera dans notre 1ere boite a Rio, entree et carre vip, vodka-red bull et bonne ambiance ca va pour nous!!!




25/09/09: Reveil hard, mal aux cheveux pour tout le monde, on reitere notre tentative d acheter nos billets pour Maracana. Les guichets sont assez surprenants car ils ressemblent plus a des meurtrieres qu autre chose. Taxis jusqu au pied du Corcovado et un jeune tour operateur, nous fait une superbe vente pour monter au Christ en voiture a la place du train.Il est drole et sympa, on accepte. Au 1er mirador, nous avons une vue hallucinante sur la ville et assistons a un atterrissage d un helico. Le truc que l on ne devait pas oublier si l on allait a Rio c est...de monter la haut.


Le christ Redempteur est l un des incontournables de Rio et du sommet on comprend bien pourquoi. Panorama sur l ensemble de la ville de Maracana en passant par le Centro et les favelas jusqu a Ipanema. Le monumento (statue) en lui-meme est immense est impressionant quand on se trouve a ses pieds.


On reste une bonne heure a profiter de la vue et a le photographier, puis nous raccompagnons Charline jusqu a son bus  pour l aeroport puis son avion pour Sao Paulo. Pour nous Rio c est pas finit, nous montons dans un taxi direction Madueira, sa favela et surtout son ecole de Samba. Evidemment il est 20h30, un vendredi soir et on tombe dans les bouchons de depart en W-E. Du coup nous arrivons a Portela (nom de l ecole) qu a 22h.


Pas grave, l endroit se remplit a peine, tout le monde a l air heureux, les couleurs bleues et blanches representatives sont presentes un peu partout, puis vient l heure de la bateria (batucada). Ici c est puissance 10, il y a au moins 40 percussionnistes a battre le rythme, tout le monde chante, pas mal dansent, des travestis organisent un battle et enfin defile des Banderas avec la chanson choisie pour le carnaval 2010. Un moment haut en rythme et en couleur...



26/09/09: Voici quelqu un que l on attendait plus: le soleil. Petit dej en 4eme vitesse et on file profiter de la plage de Copacabana, ce qui sous entend bien sur: filles en string, joueurs de foot et de volley, marchands ambulants a gogo (toutes les 3 minutes, ca passe le temps!!!). Mel se fait faire un tatouage,  l ambiance est vraiment chouette bien que beaucoup soient la aussi pour se montrer.


Car le Bresilien est aussi adepte du Body-building et accro aux sports de bord de mer.Nous finissons la journee par une foire artisanale nocturne le long de l Avenida Atlantica. Apres avoir chercher sans succes les meilleurs plans-soirees de Rio, nous retournons vers Lappa et finissons dans une boite du Centro sur les rythmes Bresiliens ultra saccades (Patrick-chaise et de retour).



27/09/09: Il fait encore beau et chaud, pas de temps a perdre, on part suer les caipirinhas sous le soleil d Ipanema, l une des plus belles plages de Rio, plus cotes que Copacabana. Avant de nous vautrer dans le sable, un petit tour par la foire Hippie, pour les derniers achats puis direction le bord de mer, noir de monde, d autant plus que nous sommes dimanche et que les avenues des plages sont pietonnes. La mer est toujours aussi agitee et Mike s eclate dans les vagues (enfin il se fait plutot eclater...).


Voici enfin 15h, le moment pour nous de nous rendre dans un des stades les plus mythiques de la planete, le Maracana. Le match oppose les Fuminense au Avai. L arene est gigentesque, elle detient d ailleurs le record de spectateurs (200 000). Aujourd hui sa capacite maximum est de 100 000 et pour cette rencontre il n y a "que" 20 000" supporters habilles aux couleurs du club, du plus petit aux plus vieux.


Mais le Bresilien encore une fois est un fanatique, atmosphere de malade mental, des gens pleurent, sautent s arrache les cheveux, prient tounes vers le Corcovado, tambours, fumigenes, hymne pour le club, ici on vibre !!! une telle unite nous donne des frissons et pour couronner le tout, les FLU gagnent leur match, tout le monde est heureux, encore un moment genial dans ce voyage.



28/09/09: Dernier jour de ce tour en Amerique du Sud, seance de manicure-pedicure pour les filles, gravage des photos pour Mike (moins marrant!!!). On devalise Havainas, et on se boit une derniere coco-fraiche sur Copacabana. Retour a l hotel pour raccompagner Oumou a son bus, snif, puis voici notre tour d embarquer sur un vol British mouvemente, re-snif. Retour a la "civilisation" dans nos familles et aupres de nos amis, ca fait du bien...


Partager cet article

Repost 0
Published by Melina et Mike around the world - dans BRESIL
commenter cet article

commentaires